Crochète, crochetons, crocheté

ÉTAPE 3 : LA RÉALISATION DES AMIGURUMIS

Ci-dessous, nous vous présentons notre processus de réalisation et en profitons pour vous donner quelques astuces qui pourraient vous être utiles si vous aussi vous réalisez des amigurumis.

À titre indicatif, voici une liste des accessoires que nous utilisons pour la majorité de nos créations :
-un crochet 2,5 mm
-le fil de coton catona 100% mercerisé de marque Scheepjes
-de la bourre
-des yeux de sécurité
-du feutre
-des porte-clés

Nous réalisons nos amigurumis en trois étapes simples :

1° Crocheter chacune des parties.
Généralement, il s'agit de la tête, du corps, des membres et des accessoires. 

Dans le cas de totoro, tel qu'illustré sur la photo ci-dessous, il s'agissait de crocheter un corps, deux oreilles, deux bras, deux jambes, une queue, un ventre & deux accessoires : le baluchon et la feuille (facultatifs évidemment).

Du feutre, des yeux et un nez de sécurité ont été utilisés pour faire son visage.
Sachez que nous les posons avant d'effectuer les diminutions qui ferment la partie du corps. D'autres préfèrent broder les visages. Personnellement, nous sommes vraiment mauvais pour broder et donc jamais satisfaits du résultat... Nous évitons donc cette technique.

Le fait suivant n'est pas applicable au totoro, nous voulons tout de même vous le partager. Vous pouvez facilement remarquer, en prenant nos pokemons comme exemple, que nous aimons crocheter la tête et le corps en un seul morceau. Cela rend l'amigurumi plus solide et aussi diminue le temps d'assemblage.

2°  Rembourrer le travail.
Il suffit simplement de répartir la bourre dans les différentes parties crochetées. 

Ici, il faut faire attention à ne pas trop rembourrer, ce qui écarterait les mailles et rendrait la bourre visible. Il faut toutefois faire attention à ne pas assez rembourrer le travail pour qu'il prenne bien forme.
Aussi, il faut s'assurer de bien équilibrer la bourre lorsque les parties sont double. Exemple, si l'on rembourre un bras plus que l'autre, la création ne sera pas uniforme.

Il est fort probable que certaines parties ne nécessitent pas de rembourrage. Comme le ventre blanc de totoro qui est cousu directement sur le corps.

3°  Assembler le tout et rentrer les fils.
Enfin, il faut que l'amigurumi prenne sa forme finale. il faut donc coudre chacune des parties à leur endroit respectif : soit sur le corps dans le cas de totoro.

Pour faciliter l'assemblage, au moment de réaliser chacune des parties, il ne faut pas hésiter à laisser un long fil avant de le couper. Dans notre cas, nous laissons 3 à 5 fois la longueur de notre crochet. 
Après avoir cousu une partie, on termine avec petit noeud dans la maille la plus près. Puis, on passe le fil restant au travers l'amigurumi pour le sortir à l'opposer et le rentrer dans l'ouvrage.

Hop, notre travail est maintenant terminé !

Le temps de production pour chacune de nos créations est variable.
Nous pouvons estimer 3H à 6H de travail dépendamment de la grosseur et de la complexité de l'amigurumi. 


Certains artisans préfèrent assembler au fur et à la mesure qu'ils terminent un membre ou un accessoire. Ils décident donc de combiner les 3 étapes ci-dessus.

Pourquoi préférons-nous faire d'une part tout ce qui est crochet et d'une autre l'assemblage ?
La raison est simple, nous avons remarqué que notre tension dans le crochet peut rapidement varier. Du coup, plus on étale le fait de crocheter les différentes parties, plus elles diffèrent. 
Faire un amigurumi uniforme, qui nous plait devient donc très difficile. 

Est-ce que cela veut dire que lorsque nous débutons un projet, nous le terminons le jour même ? 
Pas du tout. Seulement, nous essayons toujours de terminer la partie en soi. Nous allons aussi, au mieux, crocheter les membres qui doivent être uniformes la même journée.
Par expérience, faire deux bras sur deux jours différents est apparent dans le rendu final. 

Et vous, quel est votre processus ? 


AUTRES BLOGUES DE CETTE SÉRIE :
 
N'oubliez pas de nous suivre sur nos réseaux sociaux : Facebook & Instagram

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published